Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué de presse

Publié le par Le comité

Notre Comité n’a de cesse de dénoncer les méfaits de l’application de la nouvelle tarification, des trains sans contrôleur et des fermetures de gare sur la ligne ferroviaire de l’Ariège.

Voila bientôt un an que ces nouvelles mesures validées par la convention rail sont mises en place par la SNCF.

 

Trois points que nous contestons et qui posent problèmes à bon nombre d’usagers.

 Le Comité de défense constate à partir des questionnaires aux usagers

 Des agressions physiques - verbales et incivilités en hausse depuis la suppression du contrôleur dans les TER. Enfants mineurs se rendant à l'école sans surveillance. Handicapés sans aide.

Des fermetures ou réductions d’ouverture de guichets avec des horaires inadaptés ou l’absence de billetterie automatique ne permet pas de s'acquitter de son titre de transport.

Des gares fermées sans billetterie automatique.

Des pannes récurrentes de distributeurs de billets. Délais de réparation trop importants.

Une tarification ubuesque, incompréhensible pour la plupart des utilisateurs qui se trouvent de fait en infraction et cela malgré l’art 32.3 de la Convention qui considère que les usagers sont de bonne foi, ils doivent s’acquitter d’une forte amende qui ressemble fort à du racket.

En fait, la SNCF a tout organisé pour faire passer les usagers potentiellement pour des fraudeurs.

 La responsabilité de la SNCF est engagée en ce qui concerne

 Des retards et suppressions fréquents de trains.

Des trains surchargés à la limite de la sécurité.

Des arrêts supprimés sur des TER circulant en sens inverse de l’affluence.

Le manque de places assises dans les rames, d’espaces suffisants pour le transport des vélos.

Des correspondances inadaptées à Toulouse avec les TGV et les Intercités et à La Tour de Carol avec l’Espagne et le train jaune.

Un manque flagrant d’informations aux voyageurs en situation perturbée qui exaspère et entraîne des manifestations d'agressivité envers le personnel de la SNCF qui pourtant subit également la politique voulue par l'état.

 La responsabilité de l’Etat et de la SNCF est  engagée en ce qui concerne

 La pérennité de la ligne Foix-La Tour de Carol  « classée économiquement non rentable ».

Le train de nuit vétuste, trop souvent limité ou origine Toulouse, horaires inadaptés.

La démolition du fret qui entraînent trop de camions sur nos routes !

Les choix économiques et écologiques/environnementaux doivent être faits dans une transparence totale en y associant les citoyens au travers de débats publics.

 

Pour sensibiliser les citoyens sur les risques qui pèsent sur la ligne de l’Ariège, nous convions tous les défenseurs du rail, les citoyens soucieux de l’avenir du ferroviaire dans notre département à un rassemblement en gare d’Ax les Thermes  le 19 octobre à 11h.

Un premier rassemblement aura lieu en gare de Foix à 9h30 pour rejoindre ensemble Ax les Thermes.

 

Pour un service public de qualité et un aménagement du territoire cohérent. 

 

Commenter cet article